Escorteur d'Escadre Surcouf

Premier d'une série de 18 escorteurs d'escadre, le Surcouf a été conçu comme escorteur antiaérien et anti-sous-marin.

Il fut basé successivement à Brest puis à Toulon.


L'escorteur d'escadre Surcouf à la mer.

Au début de sa carrière, il est engagé dans la tourmente de la guerre d'Algérie.

Fait peu connu : en mars 1962, il aurait été envisagé d’utiliser les capacités artillerie du Surcouf pour réduire la sédition du quartier de Bab-el-Oued. Un tel projet apparaît cependant quelque peu inadapté ou disproportionné, voire absurde. Si d’aventure cette intention se trouvait avérée [1], elle n’aura d’ailleurs pas été mise à exécution, les autorités navales en ayant vraisemblablement, et en bonne logique, dissuadé le commandement territorial. Dans ces circonstances, le Surcouf (et le Maillé-Brézé) n’auront finalement effectué à proximité du quartier assiégé qu’un passage (d’intimidation ?) inoffensif.

La carrière du Surcouf est toutefois marqué par la malchance. Le 26 mars 1960, il est abordé une première fois, au sud de Groix, par le cargo Léognan de la Compagnie Maritime et Commerciale du Sud-Ouest. Cet abordage ne fait heureusement aucune victime, malgré de sérieux dégats.

Dix ans après, le 6 juin 1971, le Surcouf est abordé par le pétrolier sovietique Général Boucharov au large de Carthagène. Il y a neuf disparus et un blessé grave. Après une tentative de remorquage par le Tartu, l'avant se détache et chavire tandis que la partie arrière du navire rejoint Toulon.

Condamné le Surcouf, où du moins ce qu'il en reste, devient le Q 495 le 5 mai 1972, avant d'être utilisé comme cible. Il sera coulé par un missile Exocet quelques mois plus tard.

Pour en savoir plus :
Les caractéristiques principales
Un portrait de Robert Surcouf
Bâtiments ayant porté le nom de Surcouf
La frégate furtive Surcouf
Bibliographie sur les escorteurs d'escadres
Les escales de l'EE Surcouf
Une collection de photos

Le Surcouf avait pour ville marraine Saint Malo depuis février 1955.

Les escorteurs d'escadre :
Type Nom Chantier
Sur cale
Mis à flot
En service.
Désarmé
Destinée
T47
D621 
Surcouf DCAN Lorient
16/07/1951
03/10/1953
01/11/1955
05/05/1972
1971 : ar. coulé suite abord. ; 1972 : av. cible tir
D622
Kersaint DCAN Lorient
01/12/1951
03/10/1953
20/03/1956
03/03/1984
1986 : coulé comme cible de tir en Atlantique.
D623
Cassard ACB, Nantes
11/1951
12/05/1953
14/04/1956
01/06/1976
1989 : démoli en Espagne
D624
Bouvet DCAN Lorient
16/06/1952
25/09/1954
13/05/1956
01/06/1983
Brise-lames Lorient, en attente démolition
D625
Dupetit-Thouars DCAN, Brest
24/03/1952
04/02/1954
15/09/1956
30/08/1988
Brise-lames Lanvéoc, en attente démolition
D626
Chevalier Paul FC Gironde, Bord.
02/1952
28/07/1953
22/12/1956
01/07/1971
5/1987 : Coulé (cible) par SEM du Clemenceau
D627
Maillé-Brézé DCAN Lorient
09/10/1953
02/07/1955
04/05/1957
01/04/1988
Musée naval à Nantes
D628
Vauquelin DCAN Lorient
08/03/1954
02/07/1955
03/11/1956
06/04/1987
2004:Coulé par SEM/CDG, puis pétardage GPD
D629
D'Estrées DCAN, Brest
06/10/1953
27/11/1954
19/03/1957
03/07/1985
2001:Coulé (cible) par Saphir en Méditerranée
D630
Du Chayla DCAN, Brest
07/1953
27/11/1954
04/06/1957
15/11/1991
2001:Coulé (cible) au large de la Bretagne
D631
Casabianca FC Gironde, Bord.
10/1953
13/11/1954
04/05/1957
01/12/1984
1987:Vendu pour démolition à Brest
D632
Guépratte ACB, Nantes
08/1953
08/11/1954
06/06/1957
05/08/1985
1994:Coulé (cible) par AM39 en Méditerranée
T53
D633
Duperré DCAN Lorient
02/11/1954
23/06/1956
08/10/1957
01/06/1992
Cimetière Landévennec, puis démolition
D634
La Bourdonnais DCAN, Brest
07/12/1954
15/10/1955
03/03/1958
29/11/1977
1992:Coulé par SM39 du Ouessant
D635
Forbin DCAN, Brest
07/12/1954
15/10/1955
01/02/1958
01/06/1981
1999:Coulé comme cible de tir en Atlantique
D636
Tartu ACB, Nantes
14/12/1954
02/12/1955
05/02/1958
30/04/1980
1998:Coulé comme cible à 80 nq de Lorient
D637
Jauréguiberry FC Gironde, Bord.
09/1954
05/11/1955
15/07/1958
16/09/1977
1986:Coulé comme cible, large de l'île du Levant
T56
D638
La Galissonnière DCAN Lorient
04/11/1958
12/03/1960
09/07/1962
20/04/1990
Cimetière Landévennec, en attente démolition
Les commandants de l'escorteur d'escadre Surcouf
Capitaine de vaisseau Deroo 1er janvier 1954
Capitaine de vaisseau Guerin 12 octobre 1955
Capitaine de vaisseau Rivière 19 janvier 1957
Capitaine de frégate Bourgau 6 juillet 1958
Capitaine de frégate Remignon 20 juillet 1959
Capitaine de frégate Picard-Destelan 25 mai 1961
Capitaine de frégate Guillemette 15 juin 1962
Capitaine de frégate Petrochilo 1er juillet 1963
Capitaine de frégate Herbout 5 septembre 1964
Capitaine de frégate Leroux 21 septembre 1965
Capitaine de frégate Deboaisne 30 septembre 1966
Capitaine de frégate Villers 22 septembre 1967
Capitaine de frégate Gicquel 20 septembre 1968
Capitaine de frégate Loubens 19 septembre 1969
Capitaine de frégate Accary 10 décembre 1970

[1]
Cette information mérite cependant d'être vérifiée. La lecture du rapport de fin de commandement du CF Picard-Destelan (réf. SHD Vincennes 3BB4 RFC-288/13) n'apporte aucune précision.

Jean-Michel Roche et Patrick Venot pour Net-Marine © 2012. Copie et usage : cf. droits d'utilisation.


[Sommaire Net-Marine]