Flottes de combat


Le capitaine de vaisseau (R) Bernard Prézelin, digne héritier du commandant de Balincourt, a de nos jours la responsabilité éditoriale de Flottes de combat

« Nous soldats, nous avons des armes pour armer nos hommes.
Vous marins, vous avez des hommes pour armer vos bateaux
 »
Maréchal Foch

Flottes de combat est la « bible » des marins d'Etat, des professionnels du secteur naval, et des shiplovers.

Publié généralement tous les deux ans, cet ouvrage encyclopédique répertorie le matériel des marines de guerre et plus généralement des forces navales du monde entier.

Particulièrement détailé, il précise pour chaque type de bâtiment ou d'aéronef, les caractéristiques complètes, incluant les équipements, les systèmes d'armes, l'équipage,... le tout étant généralement accompagné d'un schéma et d'une photographie de profil.

Créé en 1897 par le capitaine de frégate Edgar Testu de Balincourt, sa rédaction est ensuite tenue par le capitaine de vaisseau (R) Pierre Vincent-Bréchignac de 1926 à 1943, puis par Henri Le Masson de 1943 à 1974, par Jean Labayle-Couhat de 1974 à 1988, et enfin par le capitaine de vaisseau (R) Bernard Prézelin depuis 1988.

Une édition de 1914 est consultable sur Gallica.

Une adaptation en anglais est réalisée depuis 1988 sous le titre Combat Fleet of the World par le Naval Institute Press d'Annapolis (États-Unis). Il existe d'autres annuaires des grandes marines de guerre, dont le précuseur anglo-saxon Jane’s fighting Ships est le plus célèbre (et le plus cher...), mais il y aussi l’Almanacco navale en Italie et le Weyers Flotten Taschenbuch en Allemagne.

L’édition 2012, la cinquante-sixième, est un volume relié sous jaquette de 1 500 pages comportant 5 000 photographies en couleurs au format 27,4 x 22,0 cm. Flottes de combat est publié aux éditions maritimes & d’outre-mer, filiale du groupe Ouest-France.

100 ans de « Flottes de combat »


Listes par années de la flotte de guerre française
1988
...

Guillaume Rueda et Jean-Michel Roche pour Net-Marine. Photos JM Roche & G. Rueda 2012. Copie et usage : cf. droits d'utilisation. Remerciements Bernard Prézelin.


[Sommaire Net-Marine]