Sous-marin d'escadre Espadon

Le sous-marin Espadon a été construit par les chantiers Augustin Normand du Havre, lancé en 1958. Il est le cinquième de la série des Narval, première génération de sous-marins construite après guerre, entre 1957 et 1958, bon pour le service en 1960. Comme ses sisterships, l'Espadon était capable de performances qui dépassaient celles des meilleurs sous-marins allemands des dernières années de guerre, de type XXI, dont cette série s'était inspirée.

Il avait pour mission la surveillance des zones océaniques et des lignes maritimes, l'entraînement aux manoeuvres de combat (interception de navires ennemis, débarquement d'agents ou de Commandos Marine). Son long rayon d'action (15000 nautiques), son équipement de détection très perfectionné et son système propulsif relativement silencieux en faisaient un excellent navire stratégique.


Le sous-marin Espadon à Saint Nazaire (1986).

Entre 1960 et 1985, l'Espadon a passé 2561 jours en mer et 33 796 heures en plongée. Il aura parcouru 360 547 milles soit l'équivalent de 17 fois le tour de la Terre. Ses patrouilles l'ont mené des côtes africaines aux glaces du pôle, des Antilles à la Méditerranée.

Il effectuera en 1964, une croisière polaire en mer de Norvège avec le Marsouin jusqu'au parralèle 70°N. Cette mission permettra de préparer l'opération « Sauna » l'année suivante, pendant laquelle le Dauphin et le Narval resteront une dizaine de jours au 72°N en naviguant ponctuellement sous la banquise.

Le 10 septembre 1985, l'Espadon quitte Lorient pour sa dernière mission, avec à son bord 15 des 16 pachas qui l'ont commandé. Remorqué depuis sa base jusqu'à Saint-Nazaire le 23 août 1986, il commence alors une nouvelle carrière comme bâtiment-musée. L'écluse fortifiée de la base sous-marine, construite par les Allemands pendant la guerre, fait peau neuve pour l'acueillir.

C'est la première fois en France qu'un sous-marin est démilitarisé et ouvert au public.

Pour en savoir plus :
Les caractéristiques principales
Généralités sur les sous-marins d'escadre type Narval
Historique du sous-marin Espadon
Les bâtiments ayant porté le nom d'Espadon
L'Espadon à Saint Nazaire (Site officiel)
Objets de tradition
Une collection de photos
Les sous-marins du type Narval :
. Nom Sur cale Lancé En service Désarmé Destinée
S631 - Narval Fin 1951 11/12/1954 01/12/1957 15/06/1983 06/02/1986 : Vendu pour démolition (Lorient)
S632 - Marsouin 1954 21/05/1955 01/10/1957 08/11/1982 06/02/1986 : Vendu pour démolition (Lorient)
S633 - Dauphin 1953 17/09/1955 01/08/1958 31/12/1992 17/12/2003 : Coulé comme cible au large de Toulon
S634 -

Requin

06/1952 03/12/1955 01/08/1958 01/11/1985 31/05/1996 : Coulé comme cible au large de Toulon
S637 - Espadon 03/1957 15/09/1958 01/04/1960 11/09/1985 26/06/1987 : Ecomusée Saint Nazaire
S638 - Morse 27/12/1956 10/12/1958 01/05/1960 19/12/1986 19/02/1991 : Vendu pour démolition (Naples)
Les commandants de l'Espadon
Lieutenant de vaisseau Brossolet novembre 1958
Lieutenant de vaisseau Martin 19 août 1960
Lieutenant de vaisseau Bastien-Thiry 19 janvier 1962
Lieutenant de vaisseau Salmon-Legagneur 23 août 1963
Lieutenant de vaisseau Berthelot 29 mai 1965
Lieutenant de vaisseau Hervy 16 mai 1967
Lieutenant de vaisseau Vinot 14 septembre 1968
Lieutenant de vaisseau Dacre-Wright 25 février 1970
Lieutenant de vaisseau Gohlinger 30 janvier 1972
Capitaine de corvette Latourette 18 mai 1974
Capitaine de corvette de Penfentenyo 9 juillet 1975
Capitaine de corvette Caron 20 août 1977
Capitaine de corvette Brun 25 août 1978
Capitaine de corvette Billecocq 14 mars 1980
Capitaine de corvette Azais 25 août 1982
Capitaine de corvette Barbier 28 mars 1984
Textes Jean-Michel Roche pour Net-Marine © 2007. Remerciements Patrick Du Cheyron, Franck Dubey, Serge Pelois, Serge Le Coustour, Jacques Pradignac. Copie et usage : cf. droits d'utilisation

[Sommaire Net-Marine]