L'histoire du Batral Francis Garnier

1990


1990 : Le capitaine de corvette Jean-Pierre VENNAT
L'année 1990 débute par un exercice franco-hollandais Deux Tricolores avec le 33ème RIMA (21 et 22 mars), puis des manoeuvres de zone Racoon (2 au 7 avril), une sortie des familles en compagnie de personnels du SCAN avec escale à Pointe-à-Pitre (11 au 14 avril), un entraînement avec le 9ème BIMA en Guyane (24 avril au 8 mai) dans le cadre de l'exercice de zone Luth 90, une escale à Dégrad des Cannes (28 avril au 2 mai), la visite à bord par l'école Saint Joseph de Fort-de-France (19 juin), une escale à Roseau (Dominique - 12 au 15 juillet), une sortie à la mer pour les membres du conseil municipal de Pointe-à-Pitre (18 juillet) et un entraînement avec le 41ème BIMA en Guadeloupe (22 au 27 juillet).

Un changement de commandant a lieu le 30 juillet, avec l'arrivée ducapitaine de corvette Jean-Pierre VENNAT. A l'issue des permissions d'été, d'une courte période d'entretien (2 au 15 août) et d'une sortie des familles aux Saintes (18 au 21 août), le Francis Garnier repart silloner les Caraïbes.

Il fait escale à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe - 22 au 23 août), Marigot (Saint Martin - 24 au 28 août), Gustavia (Saint Barthélémy - 28 au 29 août), La Guaira (Vénézuela - 3 au 7 septembre), Castries (Sainte Lucie - 14 au 17 septembre), effectue un exercice franco-hollandais Deux Tricolores avec le concours de la frégate Abraham Crijnssen (29 septembre au 10 octobre) ponctué par une escale à Willemstad (Curaçao - 1er au 2, 4 au 5, 5 au 7 octobre), d'autres escales à Kralendjin (Bonaire - 7 au 8 octobre), Belem (Brésil - 17 au 20 octobre), et arrive à Dégrad des Cannes (22 au 23 octobre) où il entre en PEI (29 octobre au 26 novembre). Il repart pour l'exercice franco-américain Vieques (27 novembre au 11 décembre) entrecoupé par deux escales à Porto Rico : Roosevelt Roads (4 au 6 décembre) et San Juan (7 au 10 décembre).


France-Antilles, 28 decembre 1990.

Alors que pour l'équipage du Batral, tout était prêt pour un Noël en famille des plus paisible, le 23 décembre au soir, l'officier de garde au P.C. Opérations de la Marine nationale à Fort-de-France entend un appel de détresse Mayday lancé par un chalutier surinamien Denmic 1. Une opération de sauvetage et d'assistance étalée sur 4 jours et 80 nautiques venait de débuter... Le 26 décembre au matin, le Francis Garnier, appareille. Après un premier contact visuel, un zodiac est mis à l'eau afin de permettre au lieutenant de vaisseau Laporte et aux second-maîtres Guyader et Woog de fixer une remorque fiable entre le Batral et le Denmic 1. Cette manoeuvre fut d'autant plus délicate que l'abordage était rendu difficile par une forte mer marquée par des creux de presque deux mètres. Les bâtiments arrivèrent à Fort-de-France à 23h30 et l'équipage du Denmic 1 est sain et sauf.

1991

Les trois premiers mois seront assez calmes : Entraînement avec le 1er RSMA (10 au 11 janvier), escale à Saint John's (Antigua - 21 au 24 janvier), entraînement avec le 33ème RIMA (31 janvier au 4 février), noyage des monnaies (7 février), escale à Folle Anse (Marie Galante - 13 au 17 février, sortie des familles, et 8 au 9 mars), Période d'Entretien Intermédiaire (18 février au 8 mars), sortie au profit de l'amicale des anciens marins de Pointe-à-Pitre (10 mars), escales à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe - 10 au 11 mars puis 13 au 14 mars).


France Antilles - 12 mars 1991
En mars, la marée noire provoquée par le naufrage du Vista Bella, une barge transportant 4700 tonnes de pétrole, fait des ravages hier, sur les côtes de Saint Barthélémy. Les premières plaques de mazout atteignent l'Anse Tony, au sud de l'île. La situation s'aggrave au fil des heures... le Francis Garnier et La Fougueuse interviennent. La Fougueuse déversera plus de 20000 litres de produit dispersant Finasol sur la nappe. Le Francis Garnier sert de base arrière à Gustavia (Saint Barthélémy - 12 au 13 puis 16 au 17 mars) et charge le patrouilleur dans sa ronde incessante.

De retour à Pointe-à-Pitre le 17 mars, il effectue un entraînement avec le 33ème et le 41ème BIMA (6 au 10 avril), une mission Nacapou avec escales à Pointe-à-Pitre (6 au 7 avril), Saint Laurent du Maroni (Guyane - 11 au 13 avril), un exercice franco-hollandais Deux Tricolores avec le concours du BSR Pelikan (16 au 26 avril), des escales à Oranjestad (Aruba - 18 au 20 avril), Pointe-à-Pitre (Guadeloupe - 25 au 26 avril), une Période d'Entretien Intermédiaire (29 avril au 25 mai), une sortie déjeuner au profit de 80 chanteurs de la Maîtrise des Hauts de Seine (29 avril), encore une dernière escale à Pointe-à-Pitre (26 au 27 mai), le tour de la Martinique avec escales à La Trinité (Martinique - 27 au 28 mai), Le Robert (Martinique - 28 au 29 mai), Le François (Martinique - 29 au 30 mai), Le Robert (30 au 31 mai), un entraînement avec le 33ème RIMA (24 au 28 juin), puis avec le 41ème BIMA (28, 29 et 30 juin), des escales à Castries (Sainte Lucie - 3 juillet), Kingstown (Saint Vincent - 5 au 8 juillet), Port au Prince (12 au 15 juillet) et le sauvetage du remorqueur Priscilla (25 au 26 juillet).


1991 : Le capitaine de corvette Xavier POURREAU

Le 2 août a lieu la prise de commandement ducapitaine de corvette Xavier POURREAU. La fin d'année qui sera marquée par le début des troubles en Haïti comprendra : un entraînement avec le 41ème BIMA (3 au 4 août), une Période d'Entretien Intermédiaire à Fort-de-France (12 août au 6 septembre), des escales à l'Ile Moustique (10 au 11 septembre), Scarborough (Tobago - 16 au 19 septembre), Saint Martin (21 septembre), Saint Barthélémy (23 septembre), Oranjestad (Aruba - 30 septembre au 4 octobre), un exercice franco-hollandais Deux Tricolores 2/91 (30 septembre au 5 octobre), la première partie du prépositionnement Pauline (Haïti - 5 au 25 octobre), une escale à Guantanamobay (Cuba - 15 au 17 octobre), un exercice avec le RSMA en Dominique dans le cadre de l'aide humanitaire internationale (30 octobre au 4 novembre), des escales à Roseau (Dominique - 31 octobre au 4 novembre), Castries (Sainte Lucie - 8 au 11 novembre), un transport de 35 membres de l'AAMAC à Saint Lucie à l'occasion de la commémoration du 11 novembre 1918, une Période d'Entretien Intermédiaire à Fort-de-France (12 novembre au 29 novembre), des escale à Saint Martin (5 décembre), San Juan (Porto Rico - 7 au 10 décembre), Roosevelt Road (Porto Rico - 10 décembre), la 2ème partie du prépositionnement Pauline (Haïti - 10 au 18 décembre) et une escale à Saint John (Antigua - 23 au 24 décembre).

1992

Prenant la route vers la Métropole où il va subir une longue période d'entretien, le Francis Garnier quitte les Antilles et son port base pour rejoindre Funchal (3 au 6 janvier), puis Casablanca (Maroc - 8 au 13 janvier). Il arrive à Lorient le 20 janvier, date à laquelle il entre en pré-IPER (20 au 24 janvier). L'IPER se déroule du 27 janvier au 16 juin (essais après IPER du 16 au 25 juin). Il quitte alors Lorient, fait escale à Las Palmas (Canaries - 30 juin), Bélem (Brésil - 10 au 15 juillet), Dégrad des Cannes (17 au 20, 24 au 26, 27 au 28 juillet), entrecoupée par un exercice Pygargue avec le 9ème BIMA, le 3ème REI et l'EHOM Guyane (20 au 24 juillet).


1991 : Le capitaine de corvette Michel PERCHOC

Lecapitaine de corvette Michel PERCHOC prend le commandement du bâtiment le 7 août, alors que le Francis Garnier entre en PEI au port base (10 août au 6 septembre).

Septembre 1992 : Au beaching de la base de Roosevelt Roads à Porto Rico. En arrière plan, le LST Capana (Vénézuela) et le LSA Whidbey Island.

Repartant le 7 septembre, il participe à l'exercice franco-néerlandais Deux Tricolores en Guadeloupe et à Saint Martin avec escale à Marigot (Saint Martin - 4 au 7 et 12 septembre), Pointe-à-Pitre (7 septembre) et Gustavia (Saint Barthélémy - 8 au 11 septembre). Du 20 au 26 septembre, il met à terre la batterie d'artillerie du 33ème RIMA, lors d'un entraînement à Porto Rico entrecoupé par une escale à Roosevelt Roads (Porto Rico - 21 au 25 septembre).

Le Batral est de retour à Fort-de-France le 28 septembre, date à laquelle il entre en Période d'Entretien Intermédiaire (jusqu'au 18 octobre), puis il effectue une mission de reconnaissance de plageages avec le Commando Hubert (19 au 24 octobre), un entraînement avec le LST USS Manitowoc à Porto Rico (1er au 8 novembre), une mission de soutien maritime et de service public à Saint Barthélémy (8 au 12 novembre) lors de l'arrivée de la course transatlantique Lorient-Saint Barth et cérémonie du 11 novembre, une mission de présence et de surveillance maritime dans l'archipel guadeloupéen et les îles caraïbes nord (28 novembre au 11 décembre), des escales à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe - 29 et 30 novembre), Saint John's (Antigua - 1er au 4 décembre), Road Bay (Anguilla - 7 au 9 décembre), Terre de Haut (Les Saintes - 9 au 11 décembre), et termine l'année en entretien à Fort-de-France (15 décembre au 7 janvier 1993).

1993

Cette année 1993 commence par un sauvetage (7 au 9 janvier). En participant aux recherches du bâtiment de pêche Overdose II, porté disparu, le Francis Garnier, est contraint de se dérouter pour venir en aide au Sifevane, un catamaran de seize mètres qui avait embarqué vingt tonnes d'eau dans sa coque. Un sauvetage réalisé dans des conditions périlleuses qui permet aux deux passagers du catamaran - dont une femme enceinte - d'en sortir indemnes. Le Sifevane est remorqué jusqu'à Fort-de-France .

Du 12 janvier au 13 février, le Batral est en mission de présence dans le Golfe du Mexique et en zone Caraïbe nord, avec escales à Vera Cruz (Mexique - 19 au 23 janvier), Ingleside (USA - 25 au 29 janvier), Tampa (USA - 1er au 4 février), Puerto Plata (République Dominicaine - 8 au 11 février). Un autre sauvetage aura lieu le 7 février, celui du voilier Irish Dream.

De retour au port base, le Francis Garnier alterne les période d'entretien et les exercices : PEI (15 février au 8 mars), exercice franco-néerlandais Deux Tricolores à Curaçao avec escale à Willemstad (23 mars au 1er avril), et participation au défilé à l'occasion de la cloture de l'exercice, PEI (5 au 20 avril), exercice Pyguargue 93 d'entraînement amphibie du 3ème REI et du 9ème BIMA basés en Guyane (22 avril au 10 mai), soutien à l'EHOM Guyane et escale à Dégrad des Cannes (26 avril au 4 mai), PEI (24 mai au 21 juin), entraînement de groupe avec le BSM Rhône (6 au 10 juillet), escales à Terre de Haut (Les Saintes - 6 et 7 juillet), Marigot (Saint Martin - 8 et 9 juillet), exercice Vierques 93 à Porto Rico (19 juillet au 1er août) dont un passex avec des bâtiments américains et vénézueliens, escales à Marigot (Saint Martin - 20 et 21 juillet), Roosevelt Roads (22 au 26 juillet).

Le 3 août a lieu la prise de commandement ducapitaine de corvette Bruno DEMEOCQ à Fort-de-France .


Le Commandant du bâtiment Francis Garnier, le capitaine de corvette Bruno Demeocq et l'attaché de défense à l'ambassade de France, Joseph Tabonet durant la visite protocolaire au gouverneur Gustavo Lecompte. (El Universal - oct 1993)
Le deuxième semestre sera marqué par des escales à Saint Georges (Grenade - 13 au 16 août), Bridgetown (Barbade - 17 au 20 août), une Période d'Entretien Intermédiaire (25 août au 14 septembre), un exercice bilatéral High Quality aux Antilles Néerlandaises et un passex franco-colombien avec l'infanterie de marine (19 septembre au 7 octobre), des escales à Aruba (21 au 22 septembre et 4 au 5 octobre), Carthagène (24 au 27 septembre), Curaçao (1er au 4 octobre), Marigot (Saint Martin - 12 au 13 octobre), un entraînement amphibie au profit des forces Armées en Guyane (12 au 25 novembre), une escale à Dégrad des Cannes (21 au 22 novembre), un stage de remise en condition (29 novembre au 10 décembre), une escale aux Saintes (4 au 6 décembre), et une courte période d'entretien en fin d'année (13 au 24 décembre).

1994


Janvier 1994 : Exercice Telluris 1 à Marie Galante.

Dans la soirée du lundi 17 janvier, un séisme de magnétude 5/6 sur l'échelle de Richter ravage la partie méridionale de Marie Galante. Le gouvernement dictatorial (carmin) qui se maintient au nord de la frontière Anse Folle-Anse Coudrier, profite du désarroi du petit Etat démocratique (vert) pour réaliser ses ambitions expansionniste... Tel est le sujet d'un exercice interarmées Telluris 1 qui, outre le BATRAL Francis Garnier, voit plus de 700 hommmes engagé sur mer et sur terre. L'exercice se conclu le 21 janvier par une visite à bord du Chef d'Etat-Major de la Marine, peu avant une Période d'Entretien Intermédiaire (24 janvier au 11 février)


1995 : Le capitaine de frégate Bruno MARCHAL.

Le premier semestre est également marqué par le transport du 1er RSMA Castries (Sainte Lucie - 17 et du 21 au 24 février), un exercice Pygargue 94/1 et Tipalia 94 avec les forces Armées en Guyane. Escale à Dégrad des Cannes (5 au 9 mars), une escale à La Guaira (Vénézuela - 17 au 22 mars), un exercice franco-néerlandais Deux Tricolores en Martinique, des escales à Frederiksted (Saint Croix - 29 au 31 mars), Tampa (USA/Floride - 5 au 11 avril), Belize City (Belize - 15 au 19 avril), San Juan (Porto Rico - 25 au 29 avril), une Période d'Entretien Intermédiaire (2 au 27 mai), un concours à l'armée de Terre en Guadeloupe et sur Marie Galante pour le déménagement de l'ETOM 58 (20 au 30 juin), une escale à Marigot (Saint Martin - 21 au 23 juin) et une autre à Case Pilote (Martinique - 1er juillet) à l'occasion des fêtes de la mer, un exercice Unitas 94, dont la phase zéro se déroule non loin de Porto Rico, avec des escales à Gustavia (Saint Barthélémy - 13 juillet), Marigot (Saint Martin - 14 juillet) et Roosevelt Roads (Porto Rico - 15 au 18 juillet).

Le Batral Francis Garnier lors d'une mission à Sainte Lucie au profit du RSMA, Régiment du Service Militaire Adapté (novembre 1994)

Le 1er août a lieu la prise de commandement ducapitaine de corvette Bruno MARCHAL. Poursuivant ses activités aux Antilles, le Francis Garnier fait escale à Saint Barthélémy (9 au 11 août), Saint Martin (11 au 12 août), Terre de Haut (13 au 16 août), Saint Georges (Grenade - 26 au 28 septembre), Port of Spain (Trinidad - 30 au 3 octobre). Le 3 octobre, une avarie sur un diesel alternateur le contraint à une longue réparation.

L'année se termine par un entraînement avec le 33ème RIMA (24 au 26 octobre), des escales à Saint Martin (28 au 30 octobre), Roseau (Dominique - 1er au 4 novembre), Basse Terre (4 au 5 novembre), un entraînement avec le patrouilleur La Fougueuse et le 33ème RIMA (8 au 10 novembre), et une escale à Castries (Sainte Lucie - 11 au 13 novembre).

1995

La visite aux Antilles d'un sous-marin français est peu commune. Le Batral apportera son soutien, du 5 au 24 février, à la Psyché, lors d'escales à Hamilton (Bermudes - 10 au 13 février) et Santo Domingo (République Dominicaine - 17 au 22 février). Le 27 janvier, un incendie se déclare sur l'échappement d'un diesel alternateur, le bâtiment regagne Fort-de-France pour réparations.


Débarquement de troupes lors de l'exercice Karukera (avril 1995).
Au sortir de cette période d'indisponibilité, il s'entraîne avec le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc, les frégates Germinal, Ventôse et le patrouilleur La Fougueuse (27 février au 3 mars), puis avec le 3ème REI (6 au 31 mars), lors d'une mission de police des tirs Ariane et de surveillance des pêches en Guyane ponctuée par une escale à Dégrad des Cannes (14 au 18 et 23 au 26 mars).

Un nouvel exercice Karukera 95 avec le 33ème RIMA à Marie Galante (8 au 13 avril) est suivi d'un transport de matériel entre Pointe-à-Pitre et Saint Martin (27 au 31 mai) pour des travaux hydrographiques.

Le 1er juin, en sortie dans la baie de Marigot, le Francis Garnier porte assistance au cabin-cruiser Penn Yan, victime d'avaries sur ses moteurs principal et secondaire. Du 13 au 16 et 19 au 22 juin, il continue à apporter son concours au déménagement de l'ETOM 58 de Pointe-à-Pitre, et s'entraîne avec le 41ème BIMA. Du 7 au 21 juillet, le Batral participe à l'exercice Unitas 95 dont la phase zéro se déroule à quai à Roosevelt Roads (Porto Rico - 10 au 15 et 18 au 20 juillet).


1995 : Le capitaine de corvette Xavier LARREUR,

Un entraînement avec le 33ème RIMA a lieu peu avant la prise de commandement ducapitaine de corvette Xavier LARREUR (31 juillet). Le 2ème semestre 1995 verra se déchaîner les éléments naturels. Après un entraînement avec la frégate Ventôse et le patrouilleur La Fougueuse (25 juillet au 31 août), et une Période d'Entretien (14 au 24 août), la tempête tropicale Iris qui souffle sur la Martinique le 27 août contraint le Francis Garnier a intervenir pour porter secours à une famille en détresse, sur un bateau de plaisance dans la baie de Saint Pierre. Une première manoeuvre de sauvetage ayant été effectuée par Mathurin Cadenet, un pierrotin (habitant de Saint-Pierre) amoureux de la mer par tous les temps, qui n'hésite pas à se lancer dans les vagues d'une mer démontée avec son flotteur de planche à voile. Il réussi à amarrer le bateau à la dérive à un corps mort, permettant ainsi les opérations de sauvetage des hommes du Francis Garnier.


Cols Bleus n°2323 du 21 oct 1995
Le lundi 4 septembre, le Francis Garnier, La Fougueuse et le Ventôse, appareillent pour s'éloigner le plus rapidement possible de la zone dangeureuse de Luis, un ouragan tropical de classe quatre. Le cyclone Luis dévaste Saint Martin et Saint Barthélémy (4 au 11 septembre), il sera suivi par le cyclone Marylin.. Les trois bâtiments se porteront au secours des îles dévastées au cours d'une mission humanitaire (13 au 22 septembre).Les dégats sont énormes comme en témoignent les premières images prises par l'Alouette III du Ventôse.
Pendant que le Francis Garnier finit de charger du matériel à Pointe-à-Pitre, La Fougueuse embarque des équipes du Secours catholique et de France Télécom avec du matériel et des vivres de première urgence puis se dirige vers Saint Martin, qui semble l'île la plus touchée. Elle y accoste le 7 septembre au matin, rejoint dans la soirée par le Francis Garnier, avec à son bord une cinquantaine de militaires du 41ème RIMA, du 2ème RSMA et plusieurs tonnes de matériel. Le débarquement du matériel, qui commence de nuit est terminé le lendemain.
De son coté, La Fougueuse charge de l'eau et des rations de combat pour Saint-Barthélémy... En effet, si sur Saint-Martin l'espoir commence à renaître, les autorités s'inquiètent de savoir comment secourir au mieux l'île voisine de Saint-Barthélémy, moins sévèrement touchés, mais encore coupée du monde.
Le Francis Garnier et le Ventôse rejoindront La Fougueuse à Saint-Barthélémy. Le 10, La Fougueuse et le Francis Garnier quitte l'île pour regagner Fort-de-France, tandis que le Ventôse reste sur zone une journée supplémentaire pour délivrer de l'eau et achever le ravitaillement des aéronefs de l'armée de l'Air.

The news - 2 oct 1995

Plus calme, la fin d'année est marquée par une escale à Aruba (2 au 6 octobre), un tir sur coque et immersion de munitions avec le 33ème RIMA (19 octobre), une escale à Kingstown (Saint Vincent - 26 au 30 octobre), une mission de surveillance des zones maritimes et mission de sureté des tirs Ariane en Guyane (5 au 13 novembre), un entraînement avec le 33ème RIMA (15 au 17 novembre), une escale à Bridgetown (Barbade - 27 novembre au 1er décembre) à l'occasion de la fête nationale, une autre à Saint Domingue (République Dominicaine - 4 au 8 décembre).

Une période d'entretien à quai à Fort-de-France viendra conclure cette année bien mouvementée (12 au 31 décembre).

1996

L'année 1996 commence par une escale à Castries (Sainte Lucie - 1er janvier), un entraînement avec le porte-hélicoptères Jeanne d'Arc (2 au 3 janvier), des escales à Saint John (Antigua - 5 au 9 janvier), Charlotte Amalie (Saint Thomas - 11 au 15 janvier), Roosevelt Roads (Porto Rico - 15 au 18 janvier), Saint Martin (19 au 23 janvier), Saint Barthélémy (23 au 26 janvier), un exercice Kamarudi avec le 33ème RIMA et le 41ème BIMA (31 janvier au 11 février). Le 4 février, le Francis Garnier porte assistance à un caboteur en difficulté au large de la Martinique (remorquage et retour sur Fort-de-France), qui se révèlera en fait être un transport d'immigrants clandestins en route pour Saint Martin.


1996 : Le capitaine de corvette Antoine CAMUS

Du 28 février au 10 mars, le Francis Garnier participe à l'exercice Fridom avec le 33ème RIMA et les troupes de République Dominicaine, entrecoupé par deux escales à Saint Domingue (République Dominicaine - 1er au 2 et 6 au 8 mars). Suis une Période d'Entretien (11 mars au 17 mai), un entraînement avec le 33ème RIMA (20 mai), sortie des familles et anciens marins aux Saintes (28 au 29 mai), entraînement avec le BSM Rhône (30 au 31 mai), escale à Saint Martin (8 au 11 juin), exercice commun avec le Task Group amphibie britannique (16 au 25 juin) avec escale à San Juan (Porto Rico - 20 au 24 juin), transport de matériel entre Fort-de-France, Basse Terre et Saint Martin (6 au 20 juillet), escale à Miami (11 au 16 juillet), mission de transport entre Marie Galante et Pointe-à-Pitre (30 juillet au 1er août).


1996 : L'équipage du Batral Francis Garnier.
Le 2 août a lieu la prise de commandement ducapitaine de corvette Antoine CAMUS. L'activité se poursuit : escale aux Saintes (23 au 26 août), entraînement avec le 41ème BIMA à Marie Galante (27 août), entraînement avec le 33ème RIMA à Saint Pierre (Martinique - 2 et 3 septembre), entraînement avec la frégate Ventôse (11 au 12 septembre), escale à Willemstadt (Curaçao - 13 au 16 septembre), Saint John's (Antigua - 18 au 21 septembre), Saint Martin (21 au 23 septembre), entraînement avec le 33ème RIMA en Guadeloupe, puis transport des éléments du 33ème RIMA vers Fort-de-France (25 septembre), escales à Pointe-à-Pitre (26 septembre), Scarborough (Tobago - 8 au 12 octobre), La Guaira (Vénézuela - 14 au 18 octobre), entraînement avec la frégate Ventôse., le patrouilleur La Fougueuse et le BSM Rhône (21 au 25 octobre), entraînement avec le 33ème RIMA pour débarquement à l'anse du Carbet (26 novembre), escale à Saint George's (Grenade - 28 novembre au 2 décembre), passex avec le HMS Boxer et concours du 41ème BIMA (2 au 6 décembre), sortie des familles et arbre de noël pour les enfants (18 décembre), escales à Pointe-à-Pitre (6 au 8 décembre), Basse Terre (Saint Kitts - 9 au 13 décembre) et Saint Barthélémy (13 au 16 décembre).

1997


Au bassin à Lorient (1997).

Après un entraînement avec le 41ème BIMA à Pointe-à-Pitre (6 janvier) et Marie Galante, le Francis Garnier quitte Fort-de-France le 21 janvier pour la Métropole. Il transite via Dégrad des Cannes (24 au 26 janvier), Natal (Brésil - 31 janvier au 5 février), Dakar (Sénégal - 11 au 14 février), Funchal (Madère - 18 au 20 février). Il arrive le 24 février à Lorient, et y entre en IPER jusqu'au 15 juillet. Au sortir de l'IPER, et dans le cadre d'un stage de remise en condition, il s'entraîne avec le 9ème BIMA et la frégate Ventôse (18 au 25 juillet), puis repart vers la Martinique le 31 juillet, via Punta Delgada (Açores - 4 au 5 août), San Juan (Porto Rico - 13 au 16 août).


1997 : Le capitaine de corvette Bertrand LESORT

Il est de retour le 19 août à Fort-de-France, date à laquelle lecapitaine de corvette Bertrand LESORT prend le commandement du bâtiment.

La deuxième partie de l'année est marquée par une Période d'Entretien Intermédiaire (25 août au 19 septembre), des plageages au Carbet (Martinique) au profit du 33ème RIMA (23 au 24 septembre), une mission en République dominicaine au profit du 33ème RIMA et des forces armées dominicaines à Punta Salina (1er au 15 octobre) avec escale à Santo Domingo (Saint Domingue - 3 au 5 octobre et 9 au 13 octobre), une escale à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe - 4 au 7 novembre), une mission de surveillance maritime au large de la Martinique et Sainte Lucie (8 au 12 novembre) avec plageage au Carbet (12 novembre), une escale à Castries (Saint Lucie - 8 au 12 novembre), un concours au profit du 41ème BIMA à Marie Galante (17 au 20 novembre), une mission de surveillance maritime dans les Iles du Nord (2 au 10 décembre) avec escales à Basse Terre (Saint Kitts et Nevis - 3 au 5 décembre) et Marigot (Saint Martin - 5 au 9 décembre).

Suite : Histoire du Batral Francis Garnier 1998-...

Texte Net-Marine 2006. Copie et usage : cf. droits d'utilisation
[Sommaire Batral Francis Garnier] . [Sommaire Net-Marine]