histoires secrète construction des U-boots d'entre deux guerre

Répondre
michelangelo68
Messages : 9
Inscription : 17 déc. 2021, 00:28

histoires secrète construction des U-boots d'entre deux guerre

Message par michelangelo68 »

Bonjour à tous!
Bien sûr, il ne faut pas être dupe, les Allemands avant l'arrivé au pouvoir de Hitler, et même avant l'entrée au poste du Grand Admiral Raeder, les Allemands se son modernisé dans la construction de leurs anciens Sous marins de la Première guerre mondiale.
Et c'est ce que ce sujet vas en discuté.

Image

Cette photo montre l'un des deux premiers modèles, version amélioré de l'ancien UB-III de la 1ère guerre mondiale. Construit par les Allemands.

Et voici le second, bien sûr identiquement comme la première photo, elles on été prises bien après l'entrée en service donc ici pour celle ci, elle a été photographier en 1930.
Image

Mais en fait, oh .... même déjà avant que le bureau d'Ingénierie en construction navale des Allemands (IVS "NV Ingenieurskantoor voor Scheepsbouw" Le directeur technique de la société était le concepteur de sous-marins Hans Tehel, directeur commercial - ancien sous-marinier Le capitaine de corvette Ulrich Bloom. La société comprend également Hugo Seligman, Georg Berman, Hugo Payne, Carl Knorr, Richard Wagner. Tous travaillaient à la Germaniawerft et avaient une vaste expérience dans la construction de sous-marins.)Et ainsi la société a été créer, soit en 1922. Ben déjà en 1920 rien de plus simple, ici c'était:
Presque immédiatement après la fin de la guerre, les connaissances et les spécialistes allemands étaient très demandés dans les pays souhaitant disposer de leur propre flotte de sous-marins. Réalisant qu'en concevant et en construisant des bateaux pour d'autres pays, on peut économiser et augmenter considérablement l'expérience, et aussi gagner beaucoup d'argent, les Allemands ont volontiers partagé leurs technologies et leurs spécialistes.

Curieusement, le premier pays à avoir utilisé les services de l'Allemagne fut le Japon, qui s'est battu tout récemment aux côtés de l'Entente. Lors du découpage de la flotte de sous-marins allemands, les Japonais ont obtenu sept bateaux :

• quatre sous marin côtiers - UB-125, UB-143 (type UB-III), UC-90, UC-99 (type UC-III) ;
• deux sous marin de croisières - U-46 (type U-43), U-55 (type U-51);
• Sous-marin mouilleur de mines U-125 (type UE-II).

Tous ont été étudiés et, à un degré ou à un autre, ont contribué au développement de la flotte sous-marine japonaise. Mais les Japonais pensaient que cela ne suffisait pas, et au début des années 1920, ils achetèrent aux Allemands les plans du sous-marin de croisière U-142 et du mouilleur de mine de type UE-II. Au total, selon les dessins allemands, huit sous marin types croisières et trois mouilleurs de mines ont été construits au Japon sous le contrôle de spécialistes allemands.
Pour les sous marins qui sont passé par le bureau IVS, ici pour leur constructions, ils ont eu la dénomination PU Pour les deux sous marins Type UB-III que la Turquie a acheter. Eux c'était le PU46, et tout les deux ont été pour contourner le traité de Versailles, mis dans les cales des chantiers Wilton-Fijenoord, Schiedam, Netherlands. Ou les alliées n’ont vue que du feu, en ne s'intéressant pas d'avantage qui se trouvait derrière cette enseigne de construction.
PU d'après moi = Projekt Uboot. donc projet de construction de Uboot.
Et ici ce lien japonais avec traducteur, parle avec photo des 2 premiers sous marins fabriquer au japon avec l'aide des ingénieurs Allemands.
Soit le I-51 et le I-52.
https://military-sakura-ne-jp.translate ... x_tr_hl=fr

Et une seconde source décrit ceci pour le projet secret:
La renaissance des forces sous-marines de la Kriegsmarine

Selon les termes du traité de Versailles en 1919 l'Allemagne vaincue lors de la Première Guerre mondiale, a elle fut interdit d'avoir des sous-marins. Cependant, malgré les limites du traité de Versailles, les Allemands ont compris la puissance qu'avait ce types d'armements navales, ou ils ont accumulé une vaste expérience de leur utilisation de combat et dans la construction, ils ne cessèrent de se livrer à la conception de sous-marins.

Au début des années 1920, afin de contourner les interdictions, l'entreprise de construction navale allemande "Germania-Werft» et «Vulkan-Werft" ont vendus au Japon la documentation du projet sous-marin U-142 et U-117. Au Japon, sous la direction des ingénieurs allemands, ils ont construit deux nouveaux sous-marins japonais, et lors des tests auxquelles ont assisté des anciens officiers de la flotte de sous-marins du kaiser.

Pendant l'été 1922 à La Haye, dans le pays neutre des Pays-Bas, les entreprises de construction navale "Vulkan werf" de Stettin, "Germania Werf" de Kiel et «Weser» de Brême ont créé un bureau de design. Il a été enregistré sous le nom "La société néerlandaise - Bureau d'ingénierie de la construction navale". La direction du bureau composé de 30-40 employés, a été donné au professeur Hans Techel - le concepteur en chef du sous-marin allemand pendant la Première Guerre mondiale. Pour financer le «bureau» (12000 Florin), cela provenait du fonds secret de la Reichswehr, et aussi des fonds privée du connu comme "le roi du canon" Gustav Krupp von Bohlen et Goldbach.
michelangelo68
Messages : 9
Inscription : 17 déc. 2021, 00:28

Re: histoires secrète construction des U-boots d'entre deux guerre

Message par michelangelo68 »

En 1921, la marine argentine a embauché l'ancien commandant d'une flottille de sous-marins en Flandre, le capitaine de corvette Karl Bartenbach, et deux anciens concepteurs de sous-marins Friedrich Schührer et Wilhelm Krankhagen en tant que consultants civils pour construire leur propre flotte de sous-marins. Au début de 1922, Bartenbach a signalé à l'administration navale allemande (Reichsmarine) que les Argentins Souhaitaient construire dix sous-marins dans leurs propres chantiers navals. Outre le projet argentin, l'Italie et la Suède ont également décidé de recourir aux services de spécialistes allemands. Pour l'Allemagne, ces projets étaient très importants, car ils permettaient non seulement de gagner de l'argent, mais aussi d'expérimenter de nouvelles idées.
Mais ici, Il faut garder à l'esprit que les Enseignes de construction de U-boot Allemande, eux à travers la Reichwehr ils ont pu expédié dans les Pays des conseillés, pour conseillé les ingénieurs tel que les japonais, pour créer 1-2 Sous marins, cela passait encore en dessous du radar, mais là, avec la vision d'une dizaine de sous marin à produire. Ici c'est tout de suite d'une autre catégorie, puisque là, ce sont des grand chiffres en centaines de millions. Et une somme pareil, elle aurait été difficilement pu être caché au nez des Alliées, lors d'un contrôle surprise.
Ainsi c'était pour rafler ce contrat, et d'autre contrats. Que Les enseignes de constructions de sous marins Allemandes, avait créer dans l'urgence Ivs.

Parce que en fait, Le capitaine de corvette Bartenbach, était uniquement un sous fifre dans la toile d'araignée,
Activité après la Première Guerre mondiale
Cependant, sous le nouveau ministre de la Reichswehr Gustav Noske , contrairement aux dispositions du traité de Versailles, entré en vigueur le 10 janvier 1920, le réarmement secret de l'Allemagne a commencé. Cela concernait à la fois la zone de la flotte aérienne et la zone de la marine et surtout la future flotte sous-marine. Dans le nouveau ministère de la Reichswehr, l'amiral Paul Behncke devint chef de l'amirauté et, à partir du 15 septembre 1920, chef du commandement naval . À partir de 1920, il était responsable du département des transports maritimes, dont le chef était le capitaine Walter Lohmann . L'achat secret de produits d'armement pour la Reichsmarine et la construction camouflée de sous-marins se trouvaient ici. Pour ce domaine de responsabilité, Karl Bartenbach a travaillé comme conseiller naval de 1920 à 1934, principalement en Finlande et en Argentine . Au nom du ministère de la Reichswehr, il a supervisé le transfert des connaissances en ingénierie, le déploiement de techniciens et d'officiers de marine allemands, l'acquisition et la fourniture de savoir-faire technique et de composants pour la construction secrète des sous-marins dans les deux pays. À cette fin, l' organisation de couverture du commandement naval allemand, l' Ingenieurskantoor voor Scheepsbouw, sous la forme juridique Naamloze Vennootschap (NV), a été fondée à La Haye sur Kneuterdijk en juillet 1922 .
Ainsi le chef de bureau au dessus de lui, était le capitaine de Frégate Lohman, et le bureau (dénomination vitrine dans la Reichsmarine). Bureau des transports maritimes.
Et pour Lohman, on trouve ce résumé.
En mars 1918 , il est transféré au Reichsmarineamt , où il travaille au service des transports maritimes à partir de décembre 1918 après la fin de la guerre . En tant que représentant du département des transports maritimes à l'office général de la marine, Lohmann participe aux négociations d'armistice maritime en 1919 et est nommé chef du département des transports maritimes le 28 octobre. Du chef du commandement naval, l'amiral Paul Behncke , il a connu un net avancement de sa personne et du domaine de travail. L'effort de Lohmann consistait à doter son bureau de nombreux pouvoirs de décision uniques. Lohmann est devenu capitaine de frégate le 8 mars 1920 . Lors des événements du putsch de Kapp en 1920, il était en voyage d'affaires à Londres et n'a pas été compromis. Il est promu capitaine de vaisseau le 1er janvier 1922. A son initiative, un bureau d'études est ouvert au printemps 1922, qui devrait se spécialiser dans la construction de sous - marins.
Ainsi le département de transport maritime existait déjà dans la Reichsmarine, encore meilleur pour caché des dossiers, qui ne doivent pas voir le jours. Et qui s'intéresserait à fouiné dans un département, ou la personne, trouverait que des dossiers sur le transport sur le dessus d'une pile, tandis que tout au fond de la pile, se trouverait le premier dossiers sur l'envoi de personnel dans les pays étranger....
Du moins c'est juste ma propre vision, sur comment ils auraient pu caché les dossiers secret a la marine.
ALAIN
Messages : 2066
Inscription : 06 févr. 2012, 13:35
Localisation : MENTON

Re: histoires secrète construction des U-boots d'entre deux guerre

Message par ALAIN »

J'ai moi meme étudié le programme "Arc en ciel" de l'entre deux guerres.

https://forummarine.forumactif.com/t916 ... RC+EN+CIEL

Alain
Répondre