Historique du Charles de Gaulle (année 2004)


En ravitaillement à la mer avec l'Orange Leaf (mars 2004)

Cette année 2004 commence par la visite de personnalités : le Prince Héréditaire Albert de Monaco qui est aussi capitaine de corvette de réserve (2 février), M. Christian Poncelet, président du Sénat (11 février), le First Sea Lord qui signe à bord, avec le chef d'état-major de la Marine, un rapport aux ministres sur la coopération navale franco-britannique (13 février).

Une période d’essais et d’entraînement en Méditerranée précéde l'appareillage le 1er mars pour la mission Agapanthe en océan Indien où doit se dérouler des exercices avec les marines d’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis et de l’Inde. Des escales sont programmées à Barhein, Abu Dhabi, Goa, Djibouti et Djeddah. Le groupe aéronaval est composé des frégates antiaériennes Jean Bart et HMS Gloucester, de la frégate lance-missiles Duquesne, du sous-marin nucléaire Améthyste et du pétrolier Meuse.

A l'occasion de la mission Agapanthe, la Task Force 473, commandée par le contre-amiral Jacques Mazars, est formée de trois groupes : - le groupe aéronaval (GAN) constitué autour du porte- avions Charles-de-Gaulle. - le groupe amphibie, autour du transport de chaland et de débarquement Foudre. - un groupe de surface, composé de frégates et de bâtiments de soutien. Ces forces représentent 4 500 marins, 11 navires et plus de 30 aéronefs (Rafale, Hawkeye, Super Etendard modernisé…).


Un 3ème Hawkweye, mis en service le 26 février à la flottille 4F, rejoint, le 2 mars, le porte-avions, qui était au large de la Sardaigne.

Pour les flottilles 17F et 12F, la mission débute le 2 mars avec le décollage de la BAN de Landivisiau de dix Super Etendard modernisés (SEM) et de huit Rafale pour un premier « Charlie » (heure d'appontage) sur le Charles de Gaulle à 8 h 55, au sud de Toulon. Un 3ème Hawkweye, mis en service le 26 février à la flottille 4F, rejoint, le 2 mars, le porte-avions, qui était au large de la Sardaigne. Cette dernière version du Hawkweye, encore améliorée, bénéficie de nouvelles assistances à l'appontage et au pilotage et d'une modernisation des logiciels de systèmes d'armes et de sécurité.

En cette soirée du 7 mars, la TF 473 se retrouve au complet dans les eaux du Moyen-Orient. En vue de Port-Saïd dans la soirée du 6 mars, le Charles de Gaulle, le Jean Bart et le Gloucester débutent dans la nuit leur transit dans le canal de Suez. M. Cousseran, ambassadeur de France en Egypte, passe la journée à bord, accompagné d’une délégation de Français et d’Égyptiens de haut rang.

Les Forces Françaises stationnées à Djibouti ont organisé une visite sur le Charles de Gaulle naviguant aux larges des côtes djiboutiennes le 11 mars dernier. C'est ainsi que de nombreuses personnalités dont en outre le Ministre de la défense M. Ougoureh Kifleh Hassan et d'autres invités dont bien sur l'ambassadeur de France à Djibouti M. Philippe Selz.


A la mer pendant l'exercice franco-indien Varuna. Au loin le pétrolier-ravitailleur Shakti et la frégate Mumbai (avril 2004)

Du 6 au 15 avril, le GAN au complet (Charles de Gaulle et son groupe aérien, Jean Bart, Améthyste, Montcalm, Meuse et HMS Gloucester) participe à l'exercice Varuna, la plus grande manœuvre aéronavale organisée avec les forces armées indiennes. Le GAN est engagé contre un nombre équivalent de bâtiments indiens (les frégates Mumbai, Ganga, Bhramapoutra, Mysore, le sous-marin Shalki et le ravitailleur Shakti).

Varuna se présente comme un exercice à dominante anti-sous-marine, mais les activités antiaériennes n’ont pas été oubliées avec notamment un temps fort permettant aux Super Etendard d’effectuer des largages de bombes réelles sur le champ de tir indien de Pigeon Island. De leur côté, les Rafale ont mené des CAP (combat air patrol) en compagnie ou contre les Sea Harrier de la marine indienne pour protéger ou attaquer les navires de la force.

Les quatre jours passés ensuite à Goa (Inde) à partir du 15 avril, pour le Charles de Gaulle, l’Améthyste et le Jean Bart et à Bombay pour le Gloucester, la Meuse et le Montcalm ont été mis à profit pour permettre aux équipages de se reposer après avoir été fortement sollicités, mais également pour récupérer des équipements et pièces détachées, les installer et remettre en condition opérationnelle l’ensemble du groupe aéronaval.


Au mouillage pendant l'exercice franco-indien Varuna (avril 2004).

Une escale à Goa pour le porte-avions, qui n'aura pas été de tout repos pour l'équipe chargée de la préparer : il aura fallu retaper dans l'urgence une vieille barge, de manière à servir de ponton, amarré au tableau arrière du bâtiment, pour permettre aux embarcations des permissionnaires d'accoster.

Poursuivant le déploiement Agapanthe 04, le Task Force 473, composée du porte-avions Charles de Gaulle, du SNA Améthyste, de la frégate Jean Bart, de la frégate HMS Gloucester, de la frégate Montcalm relevée par la frégate Guépratte, et du PR Meuse, participe durant dix jours à l’opération Héraclès Air Indien, au sein du dispositif Enduring Freedom.

Les aéronefs du groupe aérien embarqué (GAE) mènent durant dix jours des missions de surveillance et de reconnaissance du territoire afghan.

Le groupe aéronaval reprend la route le 2 mai pour se diriger vers Jeddah et y participer à l’édition 2004 de l’exercice franco-saoudien Red Shark,

Mardi 11 mai, en mer Rouge, aux commandes de son Super Etendard modernisé, l’EV2 Cédric Bridiers effectue le 10 000e appontage sur le porte-avions. A l'issue de l'exercice, le PAN amorce son transit de retour vers la Méditerranée et franchi le Canal de Suez le 17 mai.


Le contre-amiral Jacques Mazars, commandant la Task Force 473.

Le CV Xavier Magne, commandant le Charles de Gaulle

Le salut des Alphajet de la patrouille de France (9 juin 2004).

Le Charles de Gaulle est de retour au port base le 21 mai après 82 jours de mission.

Quittant Toulon le 28 (?) mai, il se dirige vers le nord de la France via Gibraltar. Durant son transit, il procéde à la qualification de jeunes pilotes, effectue des essais techniques et des exercices avec les Espagnols, avant de rejoindre Cherbourg le 5 juin.

Le Charles de Gaulle accueille début juin des passagers particuliers : acteurs, réalisateurs et producteurs réunis pour le tournage des premières images de Gemo 13, un long métrage d’action et d’espionnage. À l’affiche, entre autres, Virginie Ledoyen, François Berléand, Jean Dujardin, et Sam Karmann. Sous la direction de Stéphane Rybojad, les scènes tournées en passerelle entre François Berléand (le pacha) et Sam Karmann (un agent de la DGSE) ont sollicité les équipes de navigation qui ont bien volontiers joué les figurants.


Arrivée dans le port du Havre (14 juin 2004)

Présent le 6 juin au large d’Arromanches, il mouille au large des plages du débarquement, devant Arromanches pour les cérémonies du 60e anniversaire du débarquement en Normandie.

Une escale à Portsmouth, marquant le centenaire de l'Entente cordiale, a lieu du 7 au 10 juin. Le 9 juin, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, reçoit à bord son homologue britannique Geoff Hoon.

Puis le bâtiment retrouve le 12 juin Brest, le berceau qui l'a vu naître. Une discrète escale technique dans le port du Ponant, avec une sortie des familles, avant de rejoindre le port du Havre en escale officielle du 14 au 17 juin. A l'occasion de cette escale exceptionnelle, 4 500 personnes, tirées au sort parmi 27 000 candidats, ont l'opportunité de monter à bord du navire.

Le Charles de Gaulle mouille ensuite devant l'île de Sein pour la cérémonie commémorative du 18 juin, les premiers résistants à avoir rejoint la France Libre étant partis de cette île.

La mise en service opérationnel du Rafale Marine standard F1 a lieu sur la base aéronautique navale (BAN) de Landivisiau, le 25 juin. Les dix Rafale F1 de la marine sont regroupés, depuis 2001, sur la base de Landivisau au sein de la 12e Flottille (12F) qui se déploie régulièrement à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Les premiers Rafale de série ont été confrontés à de nombreux problèmes (corrosion, panne des calculateurs,...) qui ont été aujourd'hui réglés. Par exemple sur la conduite du tir du missile Mica EM jugé auparavant non fiable, le système a été amélioré et a permis d'obtenir 100 % de coups au but lors de la campagne de tirs en février dernier.


Retour à quai après la revue navale de Toulon.

Le 60ème anniversaire du débarquement de Provence, est marqué par une importante revue navale, le 15 août 2004 à Toulon. Vingt et un bâtiments français et huit bâtiments étrangers (trois algériens, deux britanniques, un américain, un marocain, un tunisien) participent à ces célébrations. La revue navale est également accompagnée d'un défilé aérien avec 4 Mirage 2000, 1 KC-135, 4 Mirage F1 et 4 Jaguar de l'Armée de l'Air, 4 Rafale Marine, 9 Super-Etendard de la Marine.

En rade de Toulon, les navires saluent puis contournent le porte-avions au mouillage, avec à son bord les autorités françaises dont le président Jacques Chirac et les représentants des 22 pays ayant participé au débarquement du 15 août 1944. Plus de 500 vétérans de toutes les nationalités ayant participé au débarquement assistent aux cérémonies, dont une centaine à bord du Charles de Gaulle.

Le 11 octobre, une cérémonie présidée par le chef d'état major de la Marine, l'amiral Battet, a lieu à bord du porte-avions, à l'occasion de la remise de l'insigne de surfacier à 200 marins. Ce nouvel insigne est attribué aux marins servant, ou ayant servi, à bord des bâtiments de surface.

Le clip video « Si loin de vous » de la chanteuse Nadiya est diffusé à partir du 20 octobre sur plusieurs chaînes de télévision (M6, MTV, MCM). Il a été tourné quelques jours auparavant à bord du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc et sur la base aéronavale de Landivisiau. Nadiya incarne un pilote de Rafale, qui accomplit une mission à bord du porte-avions Charles de Gaulle.

Le magazine Air & Cosmos signale que l’adaptateur tri-bombe AT 730 du Rafale entre dans la phase de qualification en vol et effectuera en décembre 2004 sa troisième campagne d’essai en vol sur le porte-avions.

La 11 000 ème prise de brins est réalisée le 10 décembre 2004 sur Rafale F1.

Un tir de qualification du missile de croisière européen air-sol Scalp EG s'est déroulé avec succès le 14 décembre depuis un Rafale. Largué à 20.000 pieds et à Mach 0,88 par un Rafale catapulté du porte-avions Charles de Gaulle au large de Toulon, le missile a suivi sa trajectoire au-dessus de la zone maritime et de la zone terrestre du centre d'essais des Landes où se trouvait la cible désignée.

Historique année ...

2003

2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017

Jean-Michel Roche pour Net-Marine © 2004. Copie et usage : cf. droits d'utilisation ; Sources : Communiqués de presse, presse nationale et régionale.


[Sommaire porte-avions Charles de Gaulle]. [Sommaire Net-Marine]