L'histoire du BSM Garonne (1963-1973)


1965 : Le BSL Garonne en armement à Lorient.

(Nota : Je n'ai presque pas trouvé d'illustration pour la période 1968 à 1980. Peut-être avez vous de belles photos chez vous ? N'hésitez pas à nous en envoyer pour parution : )

1963-65

La Garonne est mise sur cale à la DCAN Lorient le 23 décembre 1963. La construction commence et, le 8 août 1964, le bâtiment est mis à flot. L'entrée en armement pour essais a lieu le 6 mars 1965, date à laquelle a lieu la prise de commandement du capitaine de frégate François VALLAUX. Le bâtiment entre en armement définitif le 11 juin.

C'est en plein été, le 20 juillet, qu'il appareille de Lorient vers Papeete pour une traversée de longue durée. Traversée qui sera ponctuée par des escales à Fort-de-France (10 au 13 août), Balboa (17 au 18 août) et Callao (23 au 26 août).

Le 1er septembre a lieu son admission au service actif. L'autorité organique dont dépend le bâtiment est alors le C.E.P. (Centre d'Essais du Pacifique) pour emploi aux ordres du Commandant du site (COMSITE).


Arrivée du BSL Garonne à Papeete (8 septembre 1965).

Il arrive le 8 septembre à Papeete, son nouveau port base. Il y séjourne un mois, avant de partir pour Mururoa le 5 octobre. Il est de nouveau à Papeete en fin d'année (20 au 27 décembre).

1966

La mission première de la Garonne est le soutien type "AMF" (Atelier Militaire de la Flotte) aux installations et bâtiments présents (ou de passage) à Mururoa. Au cours de l'année1966, les hommes de la Garonne auront ainsi rebobiné plus de 200 moteurs électriques, visité 40 moteurs diesel, 1000 injecteurs, 200 culasses,...
Mais le BSL assure également le soutien santé du site (2500 hommes) jusqu'à l'arrivée du BSS Rance, l'hébergement de personnel du site (une dizaine d'ouvriers de la DCAN), la mise en oeuvre du Centre Radio Auxiliaire (CRAX), le largage de ballon météo gonflés à l'hydrogène. A quai, à Mururoa, le bâtiment fonctionne comme à la mer, à la propulsion près : 1 ou 2 Diesel-Alternateurs, un bouilleur sont en route en permanence. Les repas sont pris à bord. Le bâtiment est entièrement autonome.
Il alterne ainsi des présence sur le site des essais nucléaires et des séjour à Papeete (21 février au 5 mars, 28 avril au 4 mai, 18 au 20 juillet) parfois accompagnés de passage au bassin (25 février au 2 mars). Le 10 mars a lieu la prise de commandement du capitaine de corvette BALLY. Le bâtiment est en IA (Indisponibilité accidentelle) du 28 juillet au 6 juin, puis du 4 novembre 16 janvier 1967, il effectue son premier grand carénage (IPER n°1) à Papeete avec passage au bassin du 30 novembre au 6 décembre.

1967


La Garonne dans le Pacifique (1967)

Le 7 avril,capitaine de corvette CROUSLE prend le commandement du bâtiment a l'issue d'un séjour à Papeete (). De son arrivée en Polynésie à 1973, la Garonne naviguera peu (113 jours au total, soit environ 40 jours par an), se concentrant sur sa mission de soutien technique à Mururoa. Pendant 8 ans, le bâtiment ne fera donc aucune autre escale que Papeete, où le bâtiment reconstituera ses stocks.
Au cours de cette année 1967, qui est ponctuée par 3 séjours à Papeete (27 mars au 2 avril, 9 au 26 juillet, 24 décembre au 2 janvier 1968) dont un passage sur dock (13 au 22 juillet), le matériel de remorquage est pour la première fois utilisé pendant 18 heures, lors du remorquage du RR Giboulée de 1200 tonnes (10 septembre)

1968

Le 11 octobre, le bâtiment appareille de Mururoa vers Papeete pour y subir sa deuxième IPER (Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparations). Arrivée à Papeete, lecapitaine de corvette Jacques BERTHELOT prend le commandement (14 octobre).
L'IPER n°2 qui débute le 1er novembre était d'une durée initialement prévue de 3 mois. Elle est raccourci d'un mois pour pouvoir assurer le soutien du bâtiment base Morvan sur les sites tout en poursuivant les travaux d'IPER à Mururoa (16 octobre au 15 novembre) et se termine le 26 décembre.

1969

Après un dernier passage à Papeete (9 janvier), la Garonne effectue le remorquage du bâtiment océanographique La Coquille (536 tonnes) entre Mururoa et Papeete (30 avril au 2 mai). Du 1er mai au 20 juin , au cours d'un séjour à Papeete, le BSL fournit le renfort de ses ateliers aux Constructions Navales et à l'Atelier Militaire de la Flotte de Papeete (1er mai au 15 juin).
Du 5 août au 8 octobre a lieu l'IPER n°3 avec un passage au bassin du 11 au 28 septembre. Au sortir de l'IPERle capitaine de corvette BREBAN prend le commandement du bâtiment (10 octobre).

1970

Les grands carénage se succèdent chaque année. La dépose de la ligne d'arbres et des coussinets se fait au dock (7 au 20 novembre) à Papeete lors de l'IPER n°4 du 24 août au 8 décembre, date à laquelle la Garonne rallie Mururoa. De nouvelles buses de préchambres d'injecteurs sont montées sur les moteurs principaux. Cette modification permet de limiter très sensiblement les multiples avaries qui survenait depuis 2 ans sur ces moteurs.
Le commandant, hospitalisé depuis le 30 novembre, est rapatrié sanitaire le 17 décembre, quatre mois avant la date normale de son remplacement. Le commandement provisoire est exercé du 1er au 8 décembre 1970 par lecapitaine de frégate HAMEURY, puis du 8 décembre au 18 janvier 1971, par le lieutenant de vaisseau GEORGES, officier en second.

1971

Le 18 janvier, lecapitaine de corvette PICHEVIN prend le commandement du bâtiment.
L'année 1971 sera marquée par un évènement de mer le 13 août, la perte d'une ancre à Mururoa (l'émérillon a cassé au moment ou l'ancre sortait de l'eau). Du 14 septembre au 4 décembre la Garonne effectue son IPER n°5 à Papeete.

1972

La prise de commandement ducapitaine de corvette Louis LESVENAN a lieu le 1er mars. :L'IPER n°6, qui s'apparente plus à un petit carénage, à lieu du 2 novembre au 29 décembre à Papeete.

1973

Cette année qui commence par la prise de commandement ducapitaine de corvette Jean-Jacques ADAM (27 mars) marque un changement important dans l'activité de la Garonne. En effet, en mai, la mise en service des Ateliers Militaires de la Flotte (AMF) de Mururoa, fait qu'ils assureront désormais le soutien technique du site à la place de la Garonne. Plusieurs semaines sur zone seront toutefois nécessaires pour effectuer la passation de suite entre le BSL et l'AMF Mururoa.
Le bâtiment retourne un dernière fois du 8 juin au 20 juillet à Papeete pour un petit carénage (IPER n°7). Puis quitte Tahiti fin juillet et transit vers la Métropole en compagnie du Berry, via Nuku-Hiva (25 au 27 juillet), Panama (13 au 16 août), Maracaïbo (20 au 24 août), Port of Spain (27 au 30 août), Fort-de-France (31 août au 4 septembre), La Barbade (5 au 7 septembre), Dakar (17 au 20 septembre), Santa Cruz (24 au 26 septembre). Le 2 octobre, il arrive à Toulon, nouveau port base.
Il entre en IPER n°8 le 1er décembre à Toulon. Cette IPER est mis à profit pour adapter le bâtiment à sa nouvelle mission de soutien des forces stationnés en océan Indien . Le bâtiment a été durement éprouvé au cours de ces 8 années passées en Polynésie. Il faudra remplacer 80% des tuyautages. Un atelier électronique et une artillerie légère (1 affut de 40mm plage avant et 2 pièces de 20mm sur l'arrière du bloc passerelle) seront également installés.

Suite : Histoire du BSM Garonne 1974-1984

(textes Jean-Michel Roche - Photo DR/Garonne/Marine nationale - Netmarine 2002)


[Sommaire BSM Garonne]. [Sommaire Net-Marine]